top of page

Les « fréquences du solfège sacré » sont-elles vraiment thérapeutiques ?

Dernière mise à jour : 12 juin 2023



174 Hz soulage la douleur physique, 285 Hz régénère les tissus, 396 Hz libère la peur, 528 Hz répare l’ADN, etc… Qui ne peut rester dubitatif devant ces fameuses « fréquences du solfège sacré » dont les soi-disant bénéfices thérapeutiques apparaissent comme des raccourcis un peu ridicules...


Le marketing médico-spirituel des sites de méditations sonores qui pullulent depuis une dizaine d'années sur la toile présente des correspondances directes entre ces fréquences et des guérisons miraculeuses. C'est regrettable et force au scepticisme. Cependant comme toute expérience vibratoire, j’invite chacun à expérimenter ces sons. Je critiquais tout cette pseudo-science ouvertement, puis un jour j’ai voulu expérimenter par moi-même au lieu d'uniquement juger avec mon mental. J’ai commencé à chanter pendant de longues minutes sur le 528 Hz (fréquence centrale du solfège sacré) lors de mes méditations sonores. Je ne peux expliquer pourquoi mais il y a quelque chose que j’apprécie particulièrement dans cette fréquence et ui me détend profondément. J’ai alors chanté en 528 Hz tous les jours pendant 1 an. J’en était presque accro. Puis j’ai constaté qu’il y avait de la recherche scientifique à ce sujet !


Effet de la musique 528 Hz sur le système endocrinien et le système nerveux autonome


Une étude de l’université de Tokyo publiée en janvier 2018 a examiné l’effet du mi 528 Hz sur le système endocrinien et le système nerveux autonome. Des volontaires ont écouté de la musique en 528 Hz et en 440 Hz à des jours différents. Les chercheurs japonais ont constaté que les marqueurs de stress comme le cortisol ou la chromogranine A avaient nettement diminué après l’exposition à de la musique en 528 Hz alors qu’aucun changement n’avait pu être mesuré lorsqu’ils écoutaient de la musique en 440 Hz. De plus, la tension du système nerveux autonome se calmait significativement avec de la musique en 528 Hz. Les chercheurs ont donc conclu que la musique dans cette fréquence a « un effet particulièrement puissant de réduction du stress, même après seulement cinq minutes d’exposition »


Références de l’étude :

Effect of 528 Hz Music on the Endocrine System and Autonomic Nervous System. https://www.researchgate.net/publication/327439522_Effect_of_528_Hz_Music_on_the_Endocrine_System_and_Autonomic_Nervous_System


Alors oui certes, le site « Mental wave » de Michel Alex a peut-être une façon un peu grossière et faussement scientifique de présenter les choses et de vendre de la guérison. Il est entre l’ancien et le nouveau monde. Mais si cela permet à un patient de rentrer dans la conscience du monde vibratoire et d’écouter les bienfaits des méditations sonores avec une intention positive alors la résonance du placebo peut aussi être activée. Si cela peut aider certains alors pourquoi s’en priver ?


Un placebo musical ?


Pour comprendre l'effet du son sur nos cellules, il est vital de comprendre le principe de résonance entre l’émetteur de l’information et le récepteur. La clé et la serrure, ( l’enzyme et le substrat au niveau biologique). La fréquence sonore agit comme une clé et les neurorécepteurs du cerveau vont agir comme une serrure. Quand cette dernière est enclenchée, alors une cascade de réactions chimiques positives (ou non) agissent dans le corps. L’effet placebo nous a montré qu’il n’y a même pas besoin de la molécule et de sa fréquence pour que la serrure soit enclenchée. La conscience même de la connexion à la clef-information enclenche la serrure ! C’est pourquoi chanter les mantras ou répéter des affirmations positives en soi est très puissant.


Il ne faut pas uniquement écouter ces fréquences, il faut les chanter !


L’être humain cherche toujours des solutions et des miracles à l’extérieur de lui-même, comme s’il était détaché de la solution. Il est dans l’illusion de la séparation. Il ne s’implique pas dans la résonance, il ne se responsabilise pas. Du genre : « Bonjour Docteur Dieu, donne-moi un médicament miracle s’il vous plaît ! ». Comme si les solutions étaient extérieures à nous...Inaccessibles. Le point important dans tout cela, me semble-t-il, est la connexion avec la conscience vibratoire qui nous permet d'être en résonance avec les remèdes et de devenir nous-même la réponse à nos questions. Et le meilleur moyen de connecter à la source des vibrations est de les chanter.


On entre là dans la biologie des croyances. Si celle-ci peut-être effective et bénéfique pour certains alors pourquoi s’en priver …? C’est scientifique car empirique. Par contre on ne peut pas répliquer le processus pour tout le monde sans prise de conscience individuelle. D’où l’importance des cercles sonores où la force de la résonance du collectif agit sur chaque individu positivement. Et c’est là toute la différence avec les ordres religieux et médicaux du passé qui ne cessent de nous vendre des produits en espérant que nous ne nous posions pas trop de question, et en laissant croire que la solution est à l’extérieure de nous et en maintenant l’illusion de la séparation de l’homme avec sa source. Alors que nous venons de la Source et y retournons tous un jour. La clé devient la serrure, la serrure devient la clé. Depuis le Cœur, il n'y a aucune séparation. Nous sommes en résonance avec l’Unité. Nous sommes l'Unité qui résonne.


« L’homme libre est celui qui est débarrassé de la grande illusion mentale de la séparation. » Krishnamurti


La résonance avec la conscience vibratoire permet de rentrer dans la musique du vivant. On a alors moins besoin de fréquences liées au passé (résonance cumulée) qui sont engrammées dans notre ADN (génétique). Au lieu de cela, on peut faire vibrer notre corps avec la fréquence de l’instant présent (la Conscience). On est alors dans l'épigénétique, dans l’expression du vivant dans l’instant. Par la présence à la Présence de la Conscience, le miracle peut opérer.


L'étude japonaise sur les effets du 528 Hz sur le système nerveux et endocrinien n'est pas la seule. Il existe d'autres références scientifiques sur ces fréquences. Celle du Dr Alan Watkins, professeur de neurosciences à l’Imperial College de Londres. Celle de Sœur Ruth Stanley, religieuse bénédictine et directrice du pôle de médecine complémentaire à l’hôpital St. Cloud du Minnesota. Ou celle du biochimiste Glen Rein qui a enregistré des chants grégoriens en 528 Hz, puis les a convertis en ondes audio scalaires. Elles ont été émises dans des tubes à essai contenant de l’ADN. En mesurant l’absorption du rayonnement ultraviolet, le professeur a pu documenter l’effet des chants grégoriens sur nos gènes. Ils ont provoqué une augmentation de 9 % de l’absorption de la lumière. Glen Rein en a conclu que ces fréquences sonores provoquaient une résonance dans l’ADN et peuvent avoir des propriétés curatives.


La science terrestre et l'harmonie du monde


Jouer toutes les notes du "solfège sacré" ensemble n’est pas harmonieux, ce n’était pas le but des moines bénédictins qui développèrent ce système harmonique. Ces fréquences auraient été choisies pour une raison d’ordre numérologique. Elles ont toutes un rapport avec les 9 chiffres (1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9). Le tableau suivant, le tableau des 9 chiffres, nous montre le lien entre les fréquences de l’ancien solfège sacré et la numérologie :

À chaque colonne correspond trois fréquences du solfège sacré. La colonne de gauche laisse apparaître les nombres : 174, 417, 741 La colonne du milieu laisse apparaître les nombres : 285, 528, 852 La colonne de droite laisse apparaître les nombres : 396, 639, 963

Le tableau des 9 chiffres nous donne ainsi les 9 fréquences du solfège sacré. Si l’approche purement numérologique de ces fréquences semble froide ou abstraite, utiliser cet ensemble de notes peut être d’un grand intérêt physiologique. Chanter des fréquences basées sur la géométrie sacrée aide à développer l’harmonie initiale qui réside en chacun de nous.


Qu'y a- t-il derrière ces nombres entiers convertis en fréquences ? Rien de moins que l’intelligence des proportions mathématiques de l'univers mis en son. C'est la géométrie appliquée au vivant (la bio-cosmométrie), par les fréquences sonores.


Écouter les 9 fréquences ensemble permet de connecter à l’Unité. Pour comprendre cela il faut d’abord saisir le concept d’entropie et de son contraire : la néguentropie. Imaginez le champ magnétique de la Terre, sa forme est ce qu’on nomme un Tore. L’entropie est le mouvement dynamique qui va de l’intérieur du tore (centre de la Terre) vers l’extérieur, vers l’équateur. C’est l’énergie yang, (exformation). A l’inverse, la néguentropie est un mouvement qui fait revenir ce même Tore sur lui-même. De l’extérieur vers l’intérieur ; de la totalité vers l’unité (fermeture de l’espace-temps : énergie des trous noirs). L' «entropie négative », (néguentropie) est une variation générant une baisse du degré de désorganisation d'un système. Elle équivaut par conséquent à un facteur d’organisation des systèmes physiques, biologiques, écologiques et éventuellement sociaux et humains, qui s'oppose à la tendance naturelle à la désorganisation.




Écouter les 9 fréquences ensemble renforce une dynamique néguentropique, (qui va de l’extérieur du tore vers l’intérieur : syntropie). Cela favorise une connexion au champ unifié et l'ouverture d'un vortex assez puissant en connexion avec l’énergie du vide par un vecteur de la troisième à la quatrième dimension qu’on appelle « champ de flux ». On s’approche de Tesla et du 369...


Le célèbre mathématicien Robert Edward Grant a établi un lien entre les fréquences du solfège sacré et « la fleur de vie ». Celle-ci possède une forme géométrique qui a autant fasciné Léonard de Vinci que les mathématiciens égyptiens, assyriens et les physiciens modernes tel Nassim Haramein, qui voient en elle « la représentation de l’équilibre vectoriel, un champ de force parfaitement équilibré, avec 12 lignes d’énergies égales qui rayonnent depuis un point central d’où tout fleurit ».




La cosmométrie étudie la mesure de l'Univers. La bio-cosmométrie étudie la géométrie de la biologie. Dans toute la nature, nous pouvons voir des modèles, des structures, des processus et des systèmes qui reflètent un ordre sous-jacent de dynamique énergétique. Les fréquences du solfège sacré reflètent l’harmonie de la fleur de vie.


Une étude des images cymatiques de ces fréquences, effectuée par les chercheurs de la Fondation Cymascope, a fait apparaître des « nœuds » et des « antinœuds », les hauts et les bas des ondes sonores visibles. En repérant les antinœuds, là où l’onde se déplace au maximum, les chercheurs ont découvert que la plupart des fréquences de solfège sacré sont divisibles par 3, 6 et 9.



Comme on peut le voir ci-après, les nombres de fréquence Hz (396, 417, 528, 639, 741, 852) peuvent tous être réduits à l’un de ces trois chiffres, 3, 6 et 9 :


369 = 18 = 9

417 = 12 = 3

528 = 15 = 6

639 = 18 = 9

741 = 12 = 3

852 = 15 = 6

963 = 18 = 9


« Si vous connaissiez la magnificence du 3, 6, 9, alors vous auriez la clé de l’Univers. » Nikola Tesla


Marko Rodin, spécialiste des « mathématiques des vortex », estime que ces nombres représentent un vecteur de la troisième à la quatrième dimension qu’il appelle un « champ de flux ». Ce champ est censé être une énergie dimensionnelle supérieure. Était-ce à cette dimension que les chants grégoriens permettaient d’accéder, ouvrant des niveaux de conscience supérieurs aux moines chantants ?


Alors qu'elle est la clef de l'Univers ? C'est sa serrure...c'est à dire vous-même.

La réponse est en chacun de nous. La pratique des vibrations dans le corps permet de mieux "comprendre" les vibrations.... des vraiment les "entendre".... et donc de mieux tout comprendre car tout est vibration. Alors chantez ! Chantez ! Et pourquoi pas sur du 528 hz


Nous n’avons pas le temps de tout étudier et de tout connaître depuis l’extérieur. Tout est en nous. Nous venons de la Source et y retournons tous un jour. La clé devient la serrure, la serrure devient la clé. Chantez ! Depuis le Cœur, résonance de l’Unité.





Francois-Marie Dru

www.sonicmedecine.com





2 743 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


Bonjour,

Je vous remercie infiniment pour cet article passionnant. Cordialement, Céline Paccioni

Like
bottom of page